SEO, référencement, optimisation … Si vous possédez un site et que vous avez l’ambition d’attirer un grand nombre de visiteurs, vous vous êtes déjà penché sur ces différentes questions.

Eh oui, comme vous le savez, pour avoir du monde sur votre site – du trafic – il faut être bien positionné sur les moteurs de recherche. Pour y parvenir, rien de mieux que la rédaction de contenus.

Dans cet article, je pose les bases du SEO et de l’importance de la stratégie de contenu. Je vous montre comment faire pour que votre site rayonne dans la jungle concurrentielle.

Prêt ? c’est parti !

Référencement, SEO, optimisation, qu’est ce que c’est ?

Mais avant tout, commençons par le commencement : Le SEO, qu’est ce que c’est ?

SEO est l’acronyme anglais de l’expression “Search Engine Optimization”. Il s’agit d’une stratégie webmarketing qui consiste à travailler un site pour que ses pages arrivent dans les premières positions des moteurs de recherche.

Vous vous étonnez sans doute qu’une discipline existe pour cette “simple” chose ? C’est pourtant le cas. Pour appréhender cela, il faut se poser comprendre une simple chose : Quand vous cherchez quelque chose, quel est la première chose que vous faites ?

La réponse est simple : vous allez sur les moteurs de recherche et tapez une requête. Cette habitude est ancrée en vous et c’est maintenant un réflexe presque pavlovien.

Bref : si vous voulez que votre site soit visible, il faut être bien placé sur Google. Car oui, je parle de “moteurs de recherche”, mais finalement TOUT LE MONDE va sur Google (La légende veut que la première recherche du moteur de recherche Bing soit … “Google”).

Pour atteindre cet objectif, vous devez “optimiser” votre site selon une stratégie SEO pour positionner ses pages sur la SERP.

Comment faire ? La stratégie SEO tient en 2 choses :

  • Un bon site : rapide, organisé et performant
  • Un site avec beaucoup de contenus, visités et partagés

Si la première chose est primordiale – Votre site ne doit pas être codé n’importe comment, il doit être bien organisé et surtout, rapide – C’est bien la stratégie de contenu qui fera la différence. Et c’est ce que je vais vous expliquer maintenant.

La stratégie de contenu au centre de votre stratégie d’entreprise

La stratégie de contenu, c’est la manière dont vous – entrepreneur – allez appréhender la création de vos contenus. Quels contenus écrire? Où les écrire ? Quand ?

Cette strat de contenu est primordial.

Pourquoi ? Car Google en a décidé.

L’objectif de Google est de faire en sorte de proposer des contenus nombreux, mais surtout de qualité et pertinents à ses clients visiteurs.

La firme californienne a donc mis en place une règle : un site qui propose beaucoup de contenus est forcément intéressant. Un postulat intéressant et partiellement vrai. Mais peu importe, ce postulat est aujourd’hui une vérité absolue.

Pour que votre site soit avantagé par Google, vous devez donc produire beaucoup de contenus : Des fiches produits nombreuses et fournies, des pages web pleines, et surtout, un blog avec de très nombreux articles.

C’est bien pour ça que de nombreuses entreprises ont intégré une partie “Blog” sur leur site (Vous en savez quelque chose, vous êtes en train de lire un de ces blogs).

La production de contenu a deux effets, à la fois contradictoires et totalement complémentaires :

Ecrire des contenu permet de se positionner sur des “Mots clés”. Il s’agit de requêtes simples sur lesquelles vous souhaitez être bien positionné.

vous êtes vendeur de chaussures de sport, vous aimeriez certainement que votre site arrive en première position quand quelqu’un en France tape la requête “Chaussures de sport”.

En écrivant beaucoup de contenu parlant de chaussures, vous améliorez votre positionnement. C’est mécanique (Mais une mécanique plutôt compliquée et pas toujours fiable).

Sauf que voilà : Vous ne serez jamais premier sur le mot “Chaussures sur sport” – Sauf si bien sûr vous êtes le PDG de Nike (et dans ce cas, Hello).

C’est là qu’intervient la notion miraculeuse de “Longue traîne”. La longue traîne, c’est très simple : Certes il y a beaucoup de gens qui tapent la requête “Chaussures de sport” …

Mais il y a aussi des gens qui recherchent “Chaussure de sport de running pour courir” Ou “Chaussures de sport qui tiennent bien le pied à Lille”…

Bien sûr, seules quelques personnes recherchent ces dernières contre des milliers pour les “gros” mots clés. Sauf que des requêtes longues comme ça, il y en a des millions. Et mises bout à bout : eh bien 90% des recherche se situent dans la longue traîne.

Mais alors, comment viser les requêtes de la longue traîne ? C’est simple. Il faut écrire, énormément écrire, des contenus longs, des contenus courts, des articles classiques, des articles décalés… Bref, il faut essayer de couvrir tout le spectre des recherches des internautes. C’est l’objectif des rédacteurs web.

Des contenus de qualité : ce que recherche Google, ce que recherchent vos clients

De la quantité. C’est bien. Sauf qu’aujourd’hui, il ne suffit plus de faire beaucoup de textes pour son référencement. Le SEO a changé et la qualité de la rédaction de contenu est aujourd’hui détectée et avantagée par l’ogre Google.

La qualité passe par deux éléments : la pertinence du contenu par rapport à la requête (nous verrons cela après) et la qualité intrinsèque du contenu (nous voyons ça maintenant).

Avant de parler de la qualité, un point rapide sur comment Google décide quelle page doit être mise dans les premiers résultats de la SERP (= page de recherche de Google). Aucun employé de Google ne s’embête à lire les contenus du Web pour les classer sur un mur via des post-it.

Google dispose de robots qui crawlent tout le web, en permanence.

Mais alors, comment ces robots sont-ils capables d’évaluer la qualité d’un texte ? C’est très simple, ils NE PEUVENT PAS.

Google a donc mis en place une multitude de critères qui permettent d’appréhender la “qualité” des textes.

Ces critères sont très nombreux, et Google est très avare quand il s’agit de les divulguer. Pour autant, on en connaît certains :

  • Le nombre de visites : Plus un contenu amène de visite, plus il est considéré comme de qualité. Et plus plus cet article est considéré comme de qualité, plus il sera placé haut sur la SERP et plus il aura de visites : c’est le cercle vertueux du SEO.
  • Le temps de lecture : Google est capable d’analyser combien de temps un visiteur reste sur une page. Plus le visiteur reste, plus la page est considérée comme de qualité (Même s’il est allé se faire cuire des pâtes entre-temps, oui).
  • Le taux de rebond : Si un visiteur part très vite d’une page, c’est que le contenu n’est pas qualitatif, logique.

C’est comme si, pour déterminer que quelqu’un est beau, on quantifiait le nombre de personnes qui se retourner sur cette personne et combien de temps ils la fixent. Ce sont des critères pas toujours justes, mais quand on les combine à des milliers d’autres critères, ils prennent sens.

Aujourd’hui, la qualité des textes est très très bien analysée par Google, fini le temps du contenu pitoyable, écrit uniquement pour faire des mots.

Le contenu doit, aujourd’hui, intéresser les visiteurs. C’est pourquoi il faut faire très attention à sa stratégie de contenu.

10 astuces pour arriver sur la première page de Google ?

Vous l’aurez compris, la qualité des textes est primordiale pour arriver en première position sur Google. Pour autant, ce ne sont pas les seuls critères. Il en existe de très nombreux qui ne sont pas connus par tout le monde.

Si vous souhaitez percer sur la SERP, suivez attentivement la suite et découvrez les astuces qui peuvent faire de chaque texte, une porte d’entrée vers le succès.

Les astuces SEO que je vous propose succinctement doivent être appliquées lors de la rédaction. Si tout cela vous fait peur, rien de vous empêche de faire appel à un rédacteur web, dont c’est le métier.

Si vous avez des questions sur n’importe lequel des points qui vont suivre, n’hésitez pas à me contacter par mail ou via le formulaire de contact, je vous répondrai volontiers !

Astuce n°1 : Bien choisir ses mots clés

Avant de commencer à écrire, choisissez les mots clés sur lesquels vous souhaitez être positionné.

  • Choisissez tout d’abord les mots clés qui sont le plus pertinent avec votre activité. Si vous êtes menuisier, il ne sert à rien d’être positionné sur “Formation pour apprendre à devenir menuisier”.
  • Faites ensuite attention au nombre de recherches : si personne ne cherche un requête, inutile de perdre du temps dessus.
  • Enfin, prenez en compte la concurrence. Si trop de concurrents sont positionnés sur un mot clé, ne vous battez pas contre le vent et cherchez d’autres mots clés plus abordables.

Astuce n°2 : De l’importance des balises

Les balises meta (titre et description), ce sont les encarts qui présentent les pages de votre site sur les moteurs de recherche. Elles sont ULTRA-IMPORTANTS. Elles doivent attirer votre cible, comme le ferait une vitrine.

Elles ne doivent pas être source de déception et doivent donc décrire votre page. Surtout, elles sont prises en compte (énormément !) par Google. Utilisez donc vos meilleurs mots clés !

Astuce n°3 : Importance des hn

Les balises Hn, ce sont tous les titres qui sont indiqués – dans le code – d’une certaine façon. Il faut donc bien faire attention à employer les bons mots pour ces Hn. Il faut également bien structurer la page. Une balise h1 doit comporter plusieurs balises h2 qui sont complémentaires du h1, et ainsi de suite.

Le texte doit également être structuré : chaque paragraphe doit “répondre” au titre. Il faut utiliser des phrases courtes, lisibles par les robots google, mais aussi variées. Bref, c’est tout un art d’écrire SEO, surtout qu’il faut toujours associer ces astuces à la qualité de l’écriture.

Astuce n°4 : Mots clés et cluster sémantique

On a beaucoup parlé de Mots clés, et c’est important – primordial même. Choisir les bons mots clés pour son entreprise. Mais Google ne réagit plus comme avant. Avant, il suffisait de bourrer sa page de mots clés pour être positionné pour ceux-ci.

Aujourd’hui, Google est plus subtil et comprend les “Clusters sémantiques”. Il est toujours important d’utiliser les mots clés, mais moins souvent. Il faut surtout utiliser toute une galaxie de mots proches du champs sémantique des mots clés. Ainsi, Google sait que la page parle de tel sujet.

Astuce n°5 : le maillage interne

Les robots Google lisent les pages web “bêtement” en suivant les liens. S’il n’y a pas de liens, c’est qu’il n’y a rien d’autre à voir, et ils s’en vont. Il est donc important de procéder à un maillage interne de ses pages.

Il s’agit de lier les pages de votre site, les unes aux autres, afin que les robots aient toujours quelque chose à voir. Le maillage doit être fait intelligemment : il faut éviter les boucles (Une page A qui renvoie vers la page B qui renvoie vers la page A).

Il faut également suivre une logique : on fait un lien vers les pages sœur, vers la page mère et vers les pages fille. Et c’est tout. Pour connaître la place des pages, il faut se fier au fil d’Ariane de chaque page.

Astuce n°6 : mix de textes, images et vidéos

Les gens aiment les images et les vidéos. Et comme Google aime les gens. Google aime ces différents médias. Agrémentez vos pages web ou articles de vidéos ou bien d’images.

L’algorithme de Google vous verra du bon oeil et vous fera monter dans la SERP. C’est pas magique, ni automatique, mais les tests sont formels, ça marche très bien.

Pour l’instant, Google lit mal ce genre de média, il ne comprend pas tout à fait de quoi ça parle. Il est donc important de “nommer” ces médias, c’est le rôle des balises Alt notamment.

Astuce n°7 : Écrire ses textes au bon moment

Google aime la régularité, il aime surtout voir que les sites web et les pages évoluent, s’enrichissent. Il est donc très important, si vous possédez un de ces sites web, de publier très régulièrement de nouveaux textes.

Votre site paraîtra vivant et dynamique aux yeux de Google. Ce qu’il apprécie au plus haut point.

Astuce n°8 : De longs textes

On aimerait dire que c’est pas la taille qui compte quand on écrit un article ou une fiche produit. Pourtant, avec Google, ça compte beaucoup.

Des tests de spécialistes de SEO montrent que plus un texte est long, plus il a de chance de se positionner dans les premières positions de la SERP. C’est en grande partie vrai, même si on ne sait pas tout.

Ce qui est sûr, c’est que les petits textes sont peu pris en compte (< 500 mots). Il existe sans doute un juste milieu, celui ci est basé sur la concurrence dans la SERP. Le mieux est d’avoir des textes un peu plus longs que les textes présents sur la première page de la SERP, voilà tout.

Astuce n°9 : Des pages et un site populaire

On en a pas encore parlé, mais un des piliers du SEO, c’est la popularité du site. Plus celui-ci est reconnu, plus il sera avantagé dans les moteurs de recherche. La popularité est notamment calculée par les backlinks : il s’agit de liens présents sur d’autres sites qui dirigent vers le vôtre.

Plus il y a de liens, plus ça marche. Plus le site de référence est reconnu, plus ça marche. C’est assez simple.

Depuis que le SEO existe, les référenceurs ont cherché à créer artificiellement des liens sur d’autres sites “des fermes à liens”.

Google n’a pas du tout apprécié, et a beaucoup pénalisé ces sites. Aujourd’hui, il ne veut plus que des liens de qualité. Des liens qui sont créé car le site référent a ENVIE de parler de votre site. Or la meilleure façon pour cela, c’est d’écrire des articles de qualité qu’on prendra plaisir à partager. Ce n’est pas la seule façon de faire, mais c’est surement la façon la plus propre et c’est elle qui sera l’avenir du SEO.

Voilà, c’est fini. J’espère que cet article vous aura aidé dans la quête de la première page Google 😉

De nombreux autres articles vont suivre qui vont approfondir chacun des sujets. En attendant, n’hésitez pas à me contacter via le formulaire de contact ou par mail remy.leredacteurweb@gmail.com. Je répondrai avec plaisir à vos demandes et questions. N’hésitez pas à commenter cet article si vous souhaitez apporter une précision.